Menu


 

Le mot du Président du Département de Loire-Atlantique

Pour la première fois en 2016 nous avions fêté 10 ans d’engagements partagés avec les Cinémas associatifs de Loire-Atlantique. Fort du succès de cet évènement nous avons décidé de poursuivre cette belle aventure en proposant une nouvelle édition de ce PlayTime.

Partout en Loire-Atlantique le cinéma vit et circule. Ce n’est pas un hasard. Les choix du Département pour faciliter la formation des équipes, une programmation de qualité, l’éducation des plus jeunes à l’image et au 7ème art sont, j’en suis convaincu, déterminants. Je sais aussi la mobilisation des équipes, bénévoles et salariés, des cinémas associatifs. À leurs côtés je salue la contribution majeure du Cinématographe Ciné-Nantes Loire-Atlantique : depuis 2006 le Département lui a confié la mission d’animation et d’accompagnement du réseau des salles de cinéma associatives de Loire-Atlantique (SCALA) et les résultats sont là ! Ailleurs en France, trop souvent le cinéma se concentre seulement dans des multiplexes en périphérie des grandes villes. En Loire-Atlantique la vitalité du cinéma sur tous les territoires a aujourd’hui force d’exemplarité et nous pouvons toutes et tous légitimement en être fiers.

Mais ces résultats doivent d’abord nous encourager à poursuivre et redoubler d’effort. Il faut continuer à accompagner l’évolution des techniques, des attentes du public, penser la programmation, transmettre cette passion aux plus jeunes... La manière dont on conçoit la culture, sa diversité, son rayonnement, son économie également, est pour moi un enjeu politique fondamental. À tous les âges de la vie la culture est pour chacun une force d’épanouissement et d’émancipation. Les dynamiques locales, de proximité sont essentielles pour qu’elle puisse irriguer en profondeur le quotidien de toutes et tous. Le cinéma joue en ce domaine un rôle majeur parce qu’il est un art populaire, où se croisent tous les publics.

Je vous souhaite à toutes et tous de belles émotions sur grand écran tout au long de cette quinzaine riche d’une programmation passionnante et éclectique. Aimons et fréquentons assidûment nos cinémas parce qu’ils disent quelque chose de la manière dont nous vivons ensemble !

Philippe Grosvalet
Président du Département de Loire-Atlantique


 

L'éditorial du Cinématographe CIné-Nantes Loire-Atlantique

Le succès de la première édition, qui a réuni plus de 5 000 spectateurs et spectatrices, pourrait être le facteur motivant pour continuer l’aventure de PlayTime. Mais la raison première de cette deuxième édition est surtout de rendre visible l’énergie des salles de cinéma associatives de Loire-Atlantique. Des salles indépendantes qui toutes appartiennent à ce qu’on appelle dans le jargon du cinéma la “petite exploitation” ; un groupe qui certes ne représente que 15% des entrées au niveau national, mais 34,6% des écrans et surtout 73,8% des établissements. Car ce sont des salles qui occupent bien souvent des territoires désertés par la ”grande exploitation”, pour qui la rentabilité financière passe avant toute mission culturelle ou sociale.

L’année 2016 a connu une fois de plus une fréquentation remarquable, avec ceci de particulier par rapport aux années précédentes que cette hausse a d’abord profité au secteur de l’art et essai. Les salles associatives du Département ont d’ailleurs pour la plupart enregistré plus d’entrées qu’en 2015. Nous pouvons nous réjouir de ces bons résultats, mais nous ne devons surtout pas les considérer comme acquis. La concurrence et l’hypercentralisation restent en effet deux facteurs préoccupants ; sans compter l’approche de la fin de la première phase de l’équipement numérique, donc le renouvellement des projecteurs dont l’obsolescence est beaucoup plus rapide qu’au temps de la pellicule.

Nous devons donc plus que jamais affirmer une programmation diversifiée, continuer à développer les animations et les accompagnements, et donner priorité à l’éducation à l’image et à l’accessibilité, qu’elle soit physique ou sociale. Le Département, en encourageant la mise en réseau de ces salles de cinéma associatives, privilégie le maillage de son territoire en équipements culturels de qualité. Le Cinématographe, par le biais de la mission SCALA, continue son travail d’accompagnement et de formation avec toujours pour priorité la qualité culturelle, la professionnalisation et l’éducation à l’image.

Emmanuel Gibouleau, Directeur
Catherine Cavelier, Vice-présidente
Le Cinématographe CIné-Nantes Loire-Atlantique