Menu

Bertha Boxcar

de Martin Scorsese



USA, 1972, 1h28, VOSTF
avec Barbara Hershey, David Carradine, Barry Primus, Bernie Casey
 

Bertha Boxcar
Bertha Boxcar
Pendant la grande dépression, une jeune fille, dont le père est mort pour avoir obéi à un patron tyrannique, se lie à un syndicaliste qui lutte contre une compagnie ferroviaire... Après son premier film, Scorsese se voit proposer par Corman, producteur/réalisateur, un sujet qui vise clairement à surfer sur le succès de Bonnie and Clyde qui imposa Arthur Penn et, un temps, la prise de pouvoir des réalisateurs à Hollywood. Il doit aussi ajouter un peu de nu. Il respecte le contrat tout en insufflant sa marque personnelle, en particulier dans la séquence finale où la violence est plus réaliste que spectaculaire et où la référence chrétienne, qui était présente dans le scénario de Carrington, convenait évidemment à Scorsese.
 
La principale attraction du film est bien la Bertha du titre : l’une des seules héroïnes non passives du cinéma de Scorsese, campée par la géniale Barbara Hershey, une pasionaria dont la malice et la sensibilité contrastent avec la fierté autodestructrice de son alter ego masculin (David Carradine). C’est elle, la grande figure de féminité conquérante et libre qui ne cessera d’effrayer les petits machos scorsesiens.”

R.B., Les Inrockuptibles



Séances

Montluc Cinéma, Saint-Etienne-de-Montluc
Mardi 15 octobre 2019, 20:45