Menu
Grands Classiques : Derrière l'écran
Dans le cadre de PlayTime, Nicolas Thévenin, directeur de publication de la revue Répliques, s’est vu confié une carte blanche autour de 3 "Grands Classiques". Le Mépris, Boulevard du crépuscule et Mulholland Drive : trois histoires de cinéma en forme d’histoires autour du cinéma. Chacun de ces films, à sa manière, propose de regarder derrière l’écran, de se rendre en coulisses, de vivre les destinées de ceux qui font ou tentent de faire les films, de constater à quel point le cinéma aime se mettre en abyme et évoquer ce qui se cache à l’écart de sa fabrication. On pourra ainsi y croiser des scénaristes en perdition (chez Wilder) ou ployant sous les caprices d’un producteur (chez Godard), des actrices déchues (Wilder, encore) ou aimantées par le désir de gloire (chez Lynch). Tandis que Le Mépris conduit à une impasse amoureuse en filigrane d’un tournage sous le soleil de Capri, les routes hollywoodiennes, inscrites à même les titres de Boulevard du crépuscule et Mulholland Drive, mènent aux vertiges et aux faux-semblants de l’usine à rêves pour ceux qui osent les emprunter.