Menu

L'Adieu à la nuit

d'André Téchiné



France - 2018 - 1h43
avec Catherine Deneuve, Kacey Mottet-Klein

L'Adieu à la nuit
L'Adieu à la nuit
Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, venir passer quelques jours chez elle avant d’aller vivre au Canada. Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu’il lui a menti : il se prépare à partir en Syrie. André Téchiné réunit une actrice et un acteur qui lui sont familiers autour d’un sujet brûlant et complexe, abordé de manière parfaitement documentée. Pourtant, il ne s’agit pas tant d’expliquer et de raisonner : le sujet qui semble l’intéresser est plus vaste, celui d’un rapport distancié et diffus entre deux générations, qui cohabitent pourtant.
 
La beauté et la pertinence du film tiennent d’abord à ce qu’il ne cherche pas à expliquer le désir de djihad des trois jeunes personnages : fragilité psychologique, perte d’un parent, addiction à Internet, mauvaise conscience, soif d’idéal, rejet de la société matérialiste, apparaissent comme autant de causes possibles, mais jamais suffisantes en elles-mêmes. Evitant ainsi les écueils du didactisme ou de l’exposé social, le questionnement du film passe avant tout par la mise en scène, dont la mobilité souple (les prises de vues admirablement filées du chef opérateur, Julien Hirsch) accompagne la fuite en avant ou le chassé-croisé affectif des protagonistes. La caméra fait du mouvement son point d’interrogation : qu’est-ce qui meut Alex et ses amis ? Après quoi courent-ils ? Quel motif caché, quel désir morbide ? A travers ces questions, Téchiné trace un sillon bien connu de son cinéma, qui consiste à filmer la jeunesse dans ses élans, fussent-ils incohérents ou irrationnels, car ils définissent sa beauté propre. Mission réussie avec L’Adieu à la nuit, qui ne nous demande ni d’admirer ni de honnir ses jeunes héros en déshérence, mais d’observer simplement, et avec attention, le mur d’illusions dans lequel ils foncent.

Mathieu Macheret, Le Monde

 



Séances

Cinéma Le Cep, Vallet
Jeudi 23 mai 2019, 20:30
Dimanche 26 mai 2019, 20:30
Lundi 27 mai 2019, 20:30
Mardi 28 mai 2019, 20:30

Cinéma Lutétia, Saint-Herblain
Jeudi 23 mai 2019, 20:30
Samedi 25 mai 2019, 20:30
Dimanche 26 mai 2019, 15:00

Ciné-Vaillant, Vertou
Vendredi 24 mai 2019, 20:45
Dimanche 26 mai 2019, 15:00
Mardi 28 mai 2019, 20:00

Cinéma Le Nozek, Nozay
Vendredi 24 mai 2019, 20:30
Dimanche 26 mai 2019, 18:00

Cinéma Paradiso, Nort-sur-Erdre
Dimanche 26 mai 2019,  20:30

Ciné-Loroux, Le Loroux-Bottereau
Dimanche 26 mai 2019,  20:30
Lundi 27 mai 2019, 20:30

Cinéma Le Montagnard, La Montagne
Dimanche 26 mai 2019,  20:30

Cinéma Bonne Garde, Nantes
Vendredi 7 juin 2019, 20:30
Samedi 8 juin 2019, 20:30

Cinéma L'Odéon, Guémené-Penfao
Samedi 8 juin 2019, 18:00
Lundi 10 juin 2019, 20:30

Ce film a été programmé en 2019 dans les cinémas associatifs suivants :
• Le Pouliguen, Cinéma Pax
• Saint-Étienne-de-Montluc, Montluc Cinéma
• La Turballe, Cinéma Atlantic
• Cinéma Héric, Le Gén'éric
• Bouguenais, Cinéma Le Beaulieu
• Préfailles, Cinéma L'Atlantique
• Saint Nazaire, Cinéma Jacques Tati
• Le Croisic, Cinéma Le Hublot
• Cinéma Jacques Tati, Saint-Nazaire
• Cinéma Eden 3, Ancenis
• Cinéma Le Connétable, Clisson
• Cinéma Le Beaulieu, Bouguenais
• Cinéma Saint-Joseph, Sainte-Marie-sur-Mer
• Cinéphil, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu
• Cinéma La Bobine, Pontchâteau
• Cinéma Victoria, Campbon
• Ciné Malouine, Saint-Malo-de-Guersac