Menu

La Jeune fille à l'écho

de Arunas Žebriunas



Lituanie, 1964, 1h05, VOSTF
avec Lina Braknytė, Valeri Zoubarev, Bronius Babkauskas

La Jeune fille à l'écho
La Jeune fille à l'écho
Dernier jour de vacances en bord de mer pour Vika, qui crapahute dans les rochers, pieds nus et cheveux au vent. Elle rencontre un groupe de garçons âgés comme elle d'une dizaine d'années, leur tient tête et se lie d'amitié avec Romas, l'un d'entre eux. Tendresse, poésie et burlesque se succèdent dans un noir et blanc gorgé de soleil, alors que la fin de l'été signe un peu la fin de l'enfance. À l'instar d'Inga et son quartier populaire dans La Belle (que Arūnas Žebriūnas réalisera en 1969), Vika et son littoral hors du temps portent en creux la critique du contexte politique et social de la République socialiste soviétique de Lituanie. Libre, hardie, fière et curieuse, tête haute et cheveux au vent, Vika peut partir à l'assaut du monde à bord d'un des camions que Romas regardera passer en pensant, comme nous, aux derniers mots que la jeune fille lui adressera.
 
L’émergence au cours des années 1960 d’un cinéma lituanien est considérée comme soudaine. […] Ces films se distinguent par leur visée poétique, le recours à la métaphore et au symbolisme dans des mises en scène amples et ambitieuses, virtuoses et lyriques, s’appuyant sur des commentaires sonores et musicaux sophistiqués. […] Jolie balade poétique, récit initiatique tendre et cruel, une fin de l’été comme la fin de l’enfance. Une image magnifique, un noir et blanc inondé de soleil, de jeunes acteurs lumineux, La Jeune Fille à l’écho est une très jolie découverte. […] Image carrée “noir et blanc”, on est immédiatement séduits par le jeu et la mise en scène plutôt moderne et la lumière qui inonde le film. C’est court, vif et poétique.

baz-art.org, juin 2020



Séances