Menu

Les Étendues imaginaires

de Siew Hua Yeo



Singapour, 2018, 1h35
avec Xiaoyi Liu, Peter Yu, Jack Tan

Les Étendues imaginaires
Les Étendues imaginaires

Singapour gagne chaque année plusieurs mètres sur l’océan en important des tonnes de sable des pays voisins – ainsi que de la main d’oeuvre bon marché. Dans un chantier d’aménagement du littoral, l’inspecteur de police Lok enquête sur la disparition d’un ouvrier chinois, Wang, jusqu’alors chargé de transporter des ouvriers. Après des jours de recherches, toutes les pistes amènent Lok dans un mystérieux cybercafé nocturne.
 

Voguant sur les remous d’une conscience assoupie, le film est ainsi parsemé de beautés fugaces, de trouées fascinantes, d’envolées lyriques, dans la discontinuité desquelles se laisse deviner le ­véritable talent de Siew Hua Yeo : le chassé-croisé fantasmatique de l’inspecteur et de l’ouvrier, dont les présences différées semblent se frôler dans les couloirs du temps, comme si l’un n’était que le rêve de l’autre ; la figure trouble de Mindy (Yue Guo), jeune ouvreuse du cybercafé qui noue avec Wang une étrange relation d’attirance et de rudesse, et apparaît comme la vigie de ses nuits virtuelles.

Mathieu Macheret, Le Monde



Séances

Cinéma Eden, Ancenis
Jeudi 16 mai 2019, 20:30